Ecouter-Réécouter

Chamfort photo   CD Chamfort

Alain Chamfort, de son vrai nom Alain Le Govic, est un musicien, chanteur et compositeur français d’origine bretonne, né le2 mars 1949 à Paris.

Il est remarqué par Claude François, qui lui fait enregistrer ses premiers succès comme Adieu mon bébé chanteur et L’Amour en France, qui lui valent d’être catalogué « chanteur à minettes ». Il quitte cet univers en  en signant chez CBS afin de changer de style et d’avoir une totale liberté artistique. En 1976, il interprète Manureva, qui reste à ce jour le plus grand succès de sa carrière.

En 1977, Chamfort décide avec l’accord de sa maison de disques d’enregistrer son prochain album dans un studio de Los Angeles dont les musiciens l’ont fasciné par la qualité de leur jeu, leur perfectionnisme et leur sérieux, lors de l’enregistrement de l’album de Véronique Sanson.  Pour les textes, il fait appel à Serge Gainsbourg.

Le second album, « Rock’n rose » ne connaît qu’un succès mitigé malgré les titres Joujou à la casse et Baby Lou.  Pour son troisième album Poses. Il compose la musique avec Jean-Noël Chaléat, les textes sont à nouveau écrits par Serge Gainsbourg, notamment ce qui sera son plus grand tube, Manureva, classé 2e en France  durant tout le mois de Janvier 1980 et  en Espagne au cours de l’été de la même année Cette chanson demeure à ce jour la plus célèbre de son répertoire. À l’origine, elle doit s’appeler Adieu California mais Chamfort n’est pas convaincu par la première version écrite par Gainsbourg. C’est à l’occasion d’un dîner que ce dernier entend parler du navigateur disparu Alain Colas et de son bateau Manureva. Le sujet lui inspire directement les paroles de la chanson qui, en plus de devenir un considérable succès, s’avère être un morceau de disco mélancolique. Gainsbourg n’écrit que quelques textes de l’album. « Manureva » se vend à près d’un million d’exemplaires et permet à Alain de renouer avec le succès qu’il avait connu au début de la décennie. En 1983 il produit le second album de Lio, « Amour toujours », pour lequel il compose notamment la chanson La Reine des pommes. Puis, débute une période durant laquelle la musique d’Alain Chamfort s’inscrit plus nettement dans une mouvance que l’on peut associer à la new wave naissante, tout en conservant le côté « nouveau romantisme » abordé quelques années plus tôt, avec l’utilisation marquée d’instruments électroniques comme les synthétiseurs Les albums s’enchaînent jusqu’au tout début des années 90, faisant de Chamfort une figure incontournable de la musique pop française de cette époque-là : Bambou, Chasseur d’ivoire, Paradis, Bons baisers d’ici, Rendez-vous, Traces de toi, La Fièvre dans le sang, Souris puisque c’est grave, sont autant de succès. Les années 1990 se révèlent finalement plus difficiles pour Alain Chamfort malgré quelques titres marquants, comme Clara veut la lune ou L’ennemi dans la glace (Victoire de la musique du meilleur vidéo-clip en 1994).

Il rebondit en 2004 avec le clip des Beaux Yeux de Laure, clip remarqué par les médias et très diffusé : il remporte la Victoire de la musique du meilleur vidéo-clip l’année suivante. Depuis 2005, il a signé avec un label indépendant, XIII Bis Records, et s’est fait remarquer en donnant un concert surprise au Jardin du Luxembourg. Il donne une série de concerts à l’Alhambra où il reprend ses plus grands succès ainsi que des chansons en duo « virtuel » via une série d’écrans, avec Michel Delpech, Vincent Delerm, Jane Birkin.

Son dernier album date de 2018:  « Le désordre des choses ».

A Equinoxe, le  jeudi 21 Novembre.

https://www.youtube.com/watch?v=-Lqrpz4Nz6o

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s