Contes-pyjama, saison 8 épisode 1

Le mardi 13 novembre, Catherine, Sylvie et Mattéo (notre stagiaire 3éme hyper motivé) ont lancé la nouvelle saison des contes en pyjama sur le thème « A petits petons… »

Devant un public attentif et très calme, une petite souris a traversé différentes péripéties avant de laisser la place à un ours gourmand…

Les histoires racontées sont :

Brise-cabane, Robert Giraud

Le Bateau de M. Zouglouglou, Coline Promeyrat

Quel radis dis donc !, Praline Gay-Parat

La Noisette, Eric Battut

Gros glouton et P’tit Malin, Coline Promeyrat

Merci à toutes et tous.

Prochain rendez-vous : le mardi 4 décembre à la bibliothèque de St-Marcel

Publicités

Ecouter-Réécouter

20181115_114620

Dominique A

Dominique A, de son vrai nom Dominique Ané né le 6 octobre 1968 à Provins en Seine-et-Marne, est un auteur-compositeur-interprète français. Il est considéré comme l’un des fondateurs de la « nouvelle scène française », au début des années 1990.

2018 est une année importante pour Dominique A. Il sort deux albums en quelques mois, Toute Latitude, enregistré en groupe et La Fragilité, en solitaire, dont la sortie est prévue en octobre 2018. Deux facettes d’un même artiste qui aime naviguer en eaux troubles et qui refuse de choisir entre intranquillité électrique et dépouillement lumineux.

A Equinoxe le 13 Décembre

Site de Dominique A : https://www.commentcertainsvivent.com/

Une année « nature » : Automne

Le mardi 30 octobre, pour fêter l’automne, les enfants ont écouté des histoires sur le thème des feuilles et réalisé des collages de feuilles représentant des animaux :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les histoires lues sont :

Dix feuilles volantes, Anne Möller, Ed. Ecole des Loisirs

Une vie merveilleuse, Melissa Pigois, Ed. Belize

Bonhomme et le fil rouge, Anne-Gaëlle Balpe, Ed. Minedition

Petit-Arbre ne veut pas grandir, Loren Long, Ed. Circonflexe

Merci  à tous les participants…

Prochain rendez-vous : 12 février 2019 à la bibliothèque de St-Marcel sur le thème « Hiver »

Ecouter-Réécouter

Rockeuses 2

 

Les Rockeuses

Le monde du rock n’est pas réservé qu’aux hommes. Dans le cadre du spectacle My Ladies Rock à Equinoxe le Mercredi 7 Novembre, retrouvez Les Rockeuses à la bibliothèque.

Janis Joplin : 1943-1970, classée dans le genre rock psychédélique. Elle aura mené une courte carrière en se faisant connaître au sein de la formation « Big Brother and The holding compagny ».

Patti Smith : née en 1946, traversera les années 60 entre galère et squat. Il s’agit d’une artiste complète : peinture, théâtre, musicienne, poétesse.

Tina Turner : née en 1939, elle traversera autant de hauts que de bas. Mariée à Ike Turner, elle fera un début de carrière fracassant.

Nina Hagen : née le 11 Mars 1955 à Berlin-Est, grande pointure de la scène Punk, rock et New Wave allemande et internationale.

Joan Baez : née à New York en 1954, l’une des voix folk des années 60-70.

Marianne Faithfull : née à Londres en 1946, actrice et chanteuse, égérie des Rolling Stones.

Siouxsie and the Banshees : est un groupe de rock alternatif britannique, originaire de Londres, en Angleterre. Initialement associés à la scène punk anglaise, dont fait partie la chanteuse Siouxsie Sioux.

 

https://www.youtube.com/watch?v=L6uIiLUanQw

https://www.youtube.com/watch?v=BtGc-qJ5xYM

 

Ecouter-Réécouter

Ecouter

BO image

La musique de film

du Corniaud à Star Wars

« Quand on entre dans un film, la musique frappe à la porte, elle doit préparer le spectateur et sortir sans faire claquer la porte, sur la pointe des pieds » (Ennio Morricone)

 Un peu d’histoire

Aux premiers temps du cinéma (la première projection publique d’un film des frères Lumière date de 1895) les films sont muets. La musique que l’on entend est jouée « en direct » par un pianiste ou un orchestre « de salon ».

Les morceaux sont déjà existants, puisés dans le répertoire classique ou populaire et arrangés pour l’occasion.

Cette musique a surtout deux fonctions : rassurer les spectateurs plongés dans le noir, et surtout couvrir le bruit de l’appareil de projection, placé alors dans la salle.

Très vite, on s’est rendu compte que la musique pouvait accompagner l’image et soutenir l’action (poursuites, chutes, rôle du « méchant », ambiances…) et des compositeurs vont commencer à écrire des morceaux originaux pour les films.

En 1927 « Le chanteur de jazz » est le premier film parlant et les films sonores vont se généraliser à partir des années 30.

La musique de film va donc trouver sa place et devenir un genre à part entière.

Le rôle de la musique de film

La musique a rarement le rôle principal mais elle est essentielle dans la bande-son d’un film. Elle accompagne les moments forts de l’action, elle peut évoquer (et provoquer) des  émotions, suggérer des idées, donner parfois un autre sens à l’image ou au récit…

Souvent les bruitages et les dialogues se superposent à la musique.

La provenance

On distingue deux types de provenance sonore :

Le son diégétique fait partie de l’action, il est entendu par les personnages du  film (radio, télé, musicien visible à l’image, …).

Le son extra-diégétique ne fait pas partie du récit, il est entendu seulement par le spectateur.

Un procédé essentiel : le leitmotiv

Le leitmotiv est un motif, un thème, une « idée » musicale directement associé à un élément du film : personnage, lieu, sentiment, idée,… il peut être transformé, varié, en fonction des circonstances du récit, mais souvent facilement reconnaissable.

Ce procédé a été largement utilisé dans les opéras de Wagner (compositeur allemand du 19e

siècle) bien avant la naissance du cinéma.

Ce que l’on appelle le « thème principal » d’un film un synonyme de leitmotiv. Nous avons tous en tête des dizaines de thèmes célèbres :

Le « chabadabada » d’Un homme et une femme, le thème à l’harmonica d’Il était une fois dans l’Ouest, le motif si stressant des Dents de la mer, le suspense et l’action suggérés par Mission impossible ou James Bond, le romantisme d’Autant en emporte le vent, de Titanic, les thèmes héroïques de Star Wars, Superman ou Pirates des Caraïbes

Pour faire peur :

Quelques « recettes »

Notes longues (très aiguës ou très graves), chromatismes (déplacement par demi-tons), dissonances (notes qui « sonnent faux »), clusters (« grappes » de notes), sons grinçants, stridents, voix étranges…

On en trouve de nombreux exemples dans les films d’Hitchcock (la scène de la douche dans Psychose!) et dans les films d’horreur et de suspense (Shining, L’exorciste, Scream, Sixième sens…)

Pour faire monter la tension :

Crescendo (de plus en plus fort), ostinato (cellule rythmique ou mélodique qui se répète obstinément), superposition progressive de plusieurs plans sonores

Le duel d’Il était une fois dans l’Ouest, la scène de la gare dans Les incorruptibles, les poursuites de La mort aux trousses

Les scènes d’actions :

Le « mickey-mousing » : dans les scènes d’action, la musique ponctue et accompagne l’action, un peu comme dans un dessin animé.

Indiana Jones, Retour vers le futur, le duel dans la forge de Pirates des Caraïbes, Robin des bois… et n’importe quelle scène d’action « classique »…

Utilisation de certains instruments :

 Violons, flûtes, piano, harpe… pour le romantisme et l’amour.

Caisse claire, tambour, trompette… pour les films militaires.

Guitare, banjo, guimbarde, imitation du galop du cheval… dans les westerns.

Cornemuse, flûte irlandaise, tambours africains, instruments traditionnels… pour évoquer différents pays ou paysages.

Clavecin, « vieux » instruments… pour une époque ancienne.

Synthétiseur, instruments électroniques… pour la science fiction.

Traitements particuliers :

 Réverbération exagérées pour suggérer les grands espaces : Le grand bleu

Mélange originaux : tambours indiens + orchestre autour du feu Danse avec les loups, hautbois, clavecin, voix et percussions dans Mission, voix d’opéra transformée avec boite à rythme dans Le 5e élément

Absence de son : certains cris que l’on « voit » sans entendre dans Le seigneur des anneaux, Les incorruptibles

Bruitages exagérés : souffle, épée qui sort du fourreau, arc qui se tend…

Sources : « Le son au cinéma » (M.Chion), « Guide pratique de la musique de film » (V.Villanni), site académique de Caen (Education musicale)

« Partir en livre »

Dans le cadre de l’opération nationale « Partir en livre », destinée à promouvoir la littérature de jeunesse, les bibliothèques du réseau avaient organisé une journée « Lire à la plage » à Chenet. Sous une chaleur caniculaire, les enfants (surtout) et leurs parents ont pu lire albums, BD, magazines, écouter une histoire animée à l’aide d’un raconte-tapis et jouer à des jeux géants prêtés par la Bibliothèque Départementale de l’Indre.

Merci au Syndicat Mixte du Site du Lac d’Eguzon et de sa Vallée,  pour le prêt et l’installation du barnum.

 

Ile était une fois…

Jeudi 21 juin, la classes ULIS de l’Ecole Paul Bert a joué son spectacle, adapté d’un conte tahitien « Les Trois cascades ».

Cette représentation, ainsi que l’exposition autour de Gauguin visible à la bibliothèque, sont le résultat d’une année de travail autour du thème de l’île, en partenariat avec la bibliothèque et l’artiste Sandrine Damour.

Bravo à tous, c’était un beau spectacle et les peintures, inspirées de Gauguin, réalisées par les enfants sont très réussies !